Résumé de la bataille de Verdun

La Bataille de Verdun

1. Contexte

La première guerre mondiale oppose la Triple-Entente en vert sur la carte (France, Empire Britannique, Empire Russe…) et la Triple-Alliance en marron (Empire Allemand, Empire Ottoman, Empire Austro-Hongrois…).Map_Europe_alliances_1914-fr.svg

Elle dure de 1914 à 1918 et elle est déclenchée par l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand (Franz Ferdinand en Allemand, d’où le nom du groupe) à Sarajevo en actuel Bosnie-Herzégovine.

L’assassinat n’était qu’un prétexte : les différents empires se font la guerre pour asseoir leur pouvoir vis-à-vis de leurs voisins : Les Allemands contre les Français à l’ouest et les Russes à l’est. A cette époque, l’Alsace-Lorraine était aux mains des allemands.

2. La Bataille de Verdun

Préparation côté allemand

Au milieu de la guerre, au début de l’année 1916, le général allemand Falkenhayn décide de poster des troupes près de Verdun. Sur quelques kilomètres, le 21 février 1916, il décide de tout faire exploser : 2 millions d’obus sont envoyés en l’espace de 2 jours. Alors que les allemands lancent plusieurs attaques de front, ils se trouvent face à des soldats français, certes moins nombreux, mais capables de résister aux affrontements adverses. Ils ont cependant avancer de près de 5km. La même distance les sépare de la ville de Verdun.

Riposte côté français

bonus-voiesacree
Le Général Philippe Pétain est alors responsable de la gestion des troupes côté français. Il décide de faire venir les infanteries de toute la France. Les troupes seront relayées dans le but de garder des soldats en
forme pour défendre leurs bases. Pour cela, il fait agrandir la route départemental qui va jusqu’à Verdun, on la nomme la Voie Sacrée. Un camion arrive toutes les 15 secondes au front et 90 000 hommes y parviennent toutes les semaines.

Une bataille interminable

Jusqu’en juillet 1916, les allemands progressent.

Carte de Verdun
Carte de Verdun durant la bataille de Verdun en 1916

Ils attaquent à la fois Douaumont et le fort de Vaux. A quelques kilomètres devant eux se trouve Verdun, ils aperçoivent même les spires de la cathédrale. Avant ça, il faut s’accaparer le fort de Souville. Après avoir bombarder pendant plusieurs jours ce fort bien défendu par les français, ils tentent de l’emparer. Une cinquantaine d’allemands parviennent jusqu’en haut mais se font prisonniers. L’échec de la prise du fort de Souville marque la fin de l’avancée allemande à Verdun.

Du côté français, grâce à la Voie Sacrée, on passe de 150 000 hommes à 500 000 militaires. De leurs côtés, les britanniques attaquent les allemands en Somme (bataille de la Somme) et les Russes les attaquent en Pologne actuel. Le général allemand Falkenhayn décide donc de positionner certaines troupes dans ces deux lieux, ce qui fait alors affaiblir l’infanterie allemande à Verdun. Fin octobre, les français reprennent Douaumont qu’ils avaient perdu quelques mois plus tôt. Début novembre,  c’est le fort de Vaux qui l’est à son tour. Mi-décembre, les français et allemands occupent les mêmes positions qu’au début de la bataille.

Bilan de la bataille de Verdun

C’est une guerre de position : les allemands ont très peu avancé (5 kilomètres en 10 mois), tandis que c’est l’une des batailles les plus meurtrières de la première guerre mondiale : il y a eu 700 000 victimes, alors que le gain de territoire pour les allemands est nul.

Pertes françaises : 378 000 victimes dont 62 000 tués, plus de 101 000 disparus et 215 000 blessés

Pertes allemandes : 333 000 victimes dont 143.000 tués et disparus et 190 000 blessés

3. Fin de la première guerre mondiale

Avec l’entrée en guerre des Etats-Unis, la Triple-Entente gagne la guerre et signe l’armistice avec l’Allemagne le 21 novembre 1918. Cette guerre a provoqué 11 millions dans le monde, principalement en Europe de l’ouest, Europe de l’est et au Proche-Orient avec l’Empire Ottoman.

480px-Waffenstillstand_gr
Debout le général Foch entouré du général Weygand pour la France et de deux amiraux britanniques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *