Pourquoi le bras droit de Staline a-t’il donné son nom aux cocktails Molotov ?

Cocktails Molotov

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les cocktails Molotov ont été mis au points par les franquistes durant la guerre d’Espagne (entre 1936 et 1939).

Viatcheslav Molotov est à la fin des années 30, le ministre des affaires étrangères de l’URSS. Il signe le 23 août 1939 un pacte de non-agression avec l’Allemagne.

molotov-bra
Viatcheslav Molotov – Premier ministre et Ministre des affaires étrangères de l’URSS sous Staline

Cependant, Staline s’inquiète de la vulnérabilité de la frontière finlandaise – la Finlande étant une ancienne colonie russe indépendante depuis 1917 – et décide donc de protéger l’entrée de la Finlande en installant une base navale à Hanko, ville au sud du pays.

Hanko est le point idéal pour contrer les offensives allemandes : il permet aux russes de protéger l’entrée du golfe de Finlande qui mène tout droit vers Léningrad (actuel Saint-Petersbourg).

Hanko se situe à l'extreme sud-ouest de la Finlande. En ayant ce point d'appui, l'URSS souhaite protéger Leningrad (Saint-Petersbourg)
Hanko se situe à l’extreme sud-ouest de la Finlande. En ayant ce point d’appui, l’URSS souhaite protéger Leningrad (Saint-Petersbourg)

Mais la Finlande refuse. S’ensuit une invasion de la Russie sur toute le frontière finlandaise : 450 000 hommes, 1 500 avions, 1 500 chars contre 265 000 hommes, 270 avions et 26 tanks.

Malgré que les forces soient déséquilibrées, les finlandais résistent à l’invasion russes : un hiver rigoureux fait combattre les finlandais en ski et tenus de camouflage blanche.

Pour contrer les chars, ils utilisent des bouteilles d’essence attaché à un chiffon enflammé : ce sont les cocktails Molotov.

Pour comprendre son appellation, il faut savoir que lors de l’invasion de la Finlande, le ministre soviétique avait assuré à la radio que son pays ne bombardait pas la population, mais lui livrait au contraire de la nourriture. Ces derniers avaient alors ironisé en surnommant ces bombes aériennes les « paniers pique-nique de Molotov ». Aussi font-ils preuve de la même dérision en baptisant « cocktails Molotov » les projectiles enflammés qu’ils lancent eux-mêmes sur les chars ennemis.

La Finlande produira en industrie plus de 540 000 cocktails.

Finalement, cette résistance acharnée des Finlandais contraindra Staline à renoncer à l’occupation complète du pays en 1940.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *