Bouddha : le prince déchu

Bouddha

Siddhartha Gautama est né vers -600. Il était prince et vivait au palais. Tout était luxure et il ne connaissait pas la souffrance ou la violence.

Un jour, il sortie hors du palais accompagné par un cocher qui devait le surveiller en permanence. Durant la visite des villages aux alentours, il vit pour la première fois un vieillard. Il se rendit alors compte de la souffrance du temps qui passe.

En sortant une deuxième fois, il rencontre un malade. Là, il ressent la souffrance de la maladie sur l’Homme.

Il sortit de nouveau, une troisième fois, il vit alors un cadavre que l’on emmenait au bûcher. Il vit la mort dans toute son atrocité.

Complètement bouleversé par ces choses qu’on lui avait caché, il décida de renoncer à son statut de prince et de quitter le palais pour vivre le plus simplement possible.

D’abord, il pratiqua l’ascèse : en souhaitant trouver la Vérité, il renonça à l’excès de nourriture, d’eau, de sommeil pour retrouver la véritable nature humaine.

Après plusieurs mois, voyant que l’ascèse ne permettait pas de trouver la Voie, il décida de méditer jusqu’au moment où il pensera avoir trouver la Vérité. D’ailleurs, il accepta un bol de riz d’une villageoise.

Après l’avoir trouvé, il enseigna ce qu’il a compris. Siddhartha, le prince déchu, devint alors Bouddha.

Quelle Vérité a trouvé Bouddha ?

En fait, il s’agit de 4 vérités, connues sous le nom des 4 nobles vérités.

Les 4 nobles vérités de Bouddha

1. Toute émotion est souffrance

Quand on naît, on souffre. Lorsque l’on meurt on souffre.  La maladie, le changement, la séparation sont souffrances. L’amour est elle-aussi souffrance (quand on perd un être cher par exemple).

Cela peut paraître pessimiste comme ça, mais Bouddha réalise qu’il faut prendre du recul face à nos émotions.

2. Toute émotion a une cause

Nos souffrances ont pour cause nos désirs, la recherche de la satisfaction sur le plan physique, notre avidité…

Le but est de ne pas se tenir à nos désirs, mais il faut lâcher prise.

3. Aucune chose n’existe par elle-même

Puisque toute chose a une cause, tout est impermanent. Si les causes de nos souffrances sont connues, on peut les anéantir pour en supprimer la douleur.

4. L’objectif est le Nirvana

Le Nirvana est la Vérité, le bout du chemin. En atteignant le Nirvana, on atteint la pensée correcte. Le but de toute vie.

Le Nirvana est au delà des concepts, les mots et notre langue ne suffisent pas pour expliquer ce concept qui est la Vérité Absolu et la vision parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *